Ghost Recon Wildlands : un jeu énorme

De retour au devant de l’écran après plusieurs années de silence, la franchise Ghost Recon reprend du punch avec son nouveau titre Ghost Recon Wildlands. Ce jeu de tir sort visiblement du lot et requiert doigté et discrétion pour arriver jusqu’au bout de la partie. Développé par Ubisoft, le titre est très bien reçu par les amateurs malgré ses touches de modernité assez excessifs.

Présentation de Ghost Recon Wildlands

Ghost Recon Wildlands est le septième épisode d’une franchise déjà connue des joueurs. Pour autant, le titre n’affiche aucun trait similaire aux volets précédents, notamment le premier épisode qui est sorti sur Xbox, PS2 et PC à l’époque. Pour cause, cette fois-ci, Ubisoft a tout simplement choisi d’adapter la série à un public plus large. Une tentative qui n’en est pas à sa première fois puisque les deux derniers opus de la franchise sortis sur Xbox 360 et PS3 arborent déjà quelques transformations allant dans ce sens. Malgré un public peu intéressé par ces deux versions, Ubisoft décide de continuer la route en proposant un jeu en open world, inspiré essentiellement de GTA au niveau du concept.

Ghost Recon Wildlands : le jeu

Dans le fond, il s’agit donc ici toujours d’incarner un escadron de l’ombre dans un pays où règne une guerre civile incessante. C’est dans la forme que le développeur apporte quelques changements puisque Ghost Recon Wildlands s’écarte visiblement du jeu de shooter tactique. Du coup, Wildlands n’a plus rien en commun avec les quatre précédents opus. Avec le concept open world, les joueurs s’offrent de nouvelles opportunités rendant le jeu davantage plus intéressant.

Outre l’univers du jeu qui est amplement propice à l’aventure, le joueur pourra également découvrir des mécaniques de jeu très attachantes avec des éléments de gameplay inspirés du Grand Theft Auto. Concrètement, les shooters tactiques sont toujours là mais avec un gameplay beaucoup plus personnalisé pour le Ghost Recon Wildlands.

Ici, c’est la guerre civile, et le joueur va devoir accompagner les rebelles dans les différents affrontements qui ont lieu avec le cartel de Santa Blanca (Bolivie) et ses capitaines aux apparences d’une démence incomparable. Votre mission : libérer chaque région en réalisant une série de missions qui vont consister à éliminer des cibles, se lancer dans une course-poursuite sans fin, faire des interventions commandos ou s’infiltrer dans une zone dangereuse.

ghost-recon

Ghost Recon Wildlands : le mode solo

En mode solo, les sensations apportées par Ghost Recon Wildlands sont énormes. C’est d’ailleurs l’un des plus grands points forts de ce titre qui, en plus d’offrir une durée de vie impressionnante (plus de 30 heures de jeu), donne également la possibilité d’être joué en coopératif en intégral. En mode solo, le joueur contrôle un seul homme dans un squad avec la possibilité de donner des ordres assez clairs à ses coéquipiers pour s’occuper du reste. En mode multi, il faut une bonne coordination entre les joueurs pour que ça marche. Bien évidemment, le jeu devient plus riche en mode coopératif. Mais les sensations sont meilleures en mode solo.